Depuis sa création, l'ADAP a principalement axé ses activités dans le domaine de la gestion communautaire des ressources naturelles à travers des actions concrètes de terrain répondant à des initiatives locales. Cependant, depuis quelques années, l'ADAP cherche aussi à se faire connaître à travers des manifestations ponctuelles en Suisse et notamment à Genève. Elle a également développé des activités dans les domaines de la recherche et de l'éducation et réalise, sur demande, des expertises et des évaluations pour des organismes nationaux et internationaux.

Gestion communautaire des ressources naturelles

Projets en cours

Le programme soutient l'établissement de zones de chasse villageoises (ZOVIC). Il appuie également les communautés dans le développement d'alternatives économiques durables d'exploitation des ressources naturelles.

 

Gestion communautaire des ressources naturelles dans le district d'Inyonga (Tanzanie)

L'ADAP facilite les processus de planificatiion de l'utilisation des terrres dans une perspective communautaire. Elle appuie les apiculteurs des riches forêts d'Inyonga, dans une logique de conservation et de développement local.

 

Programme d'appui au développement de l'apiculture dans les Wildlife Management Areas du corridor Selous –- Niassa, districts de Namtumbo et Tunduru, Tanzanie

Le « Selous – Niassa Beekeeping Support Programme » vise à soutenir le développement et l'intégration formelle de l'activité apicole villageoise à la gestion des zones de chasse villageoises (WMA).

 

Engagements terminés

Programme de gestion participative de la faune dans le parc national du Bamingui-Bangoran (République Centrafricaine)

L'ADAP a initié un premier programme en Centrafrique pour promouvoir une gestion participative des ressources naturelles dans la région du Bamingui-Bangoran, au nord du pays. Cet espace est dangereusement menacé par un braconnage intensif, perpétré en grande majorité par des habitants d'autres régions. Les activités sur le terrain ont dû être gelées en 2001, suite à la dégradation de la situation socio-politique de la Centrafrique.

 

L’association Ntava Yedzu, dont la vocation est la gestion des ressources naturelles, propose la création d’infrastructures touristiques communautaires afin de créer des revenus de substitution et pour financer les mesures de protection de l’environnement. Après deux années d'intervention, l'ADAP a renoncé à poursuivre ce programme faute de résultats concluants obtenus.